En 2012, isolée au milieu d'une zone aride et en proie à de nombreux incendies, la ville de Sydney ne dispose plus que de huit semaines d'eau potable.