Les parents du jeune Pierrot tiennent le Café du Pont, un lieu convivial et chaleureux. Bientôt, c'est le temps de l'occupation allemande, de la peur et des restrictions.