L'assassinat du fils d'un Anglais vivant en France pourrait bien être lié à la mort accidentelle de sa première épouse, survenue quinze ans plus tôt.