Déportée en 1873 en Nouvelle-Calédonie, Louise Michel, figure de la Commune, découvre la vie et la culture des Kanaks, à qui elle enseigne le français.