Un maire sexiste, peu enclin à appliquer la loi sur la parité aux élections municipales, doit engager sa propre femme pour compléter sa liste.