Douarnenez 1924. Afin que son fils puisse poursuivre ses études, Jeanne Le Meur travaille comme Penn Sardines dans une conserverie. Sa nomination au poste de contremaîtresse l'écarte de ses collègues qui luttent pour améliorer des conditions de travail inhumaines et des salaires misérables en se mettant en grève, à l'instar de toutes les Penn Sardines de la ville. Déchirée entre son amour pour Paul Thirion, le représentant syndical qui mène le conflit, et l'animosité des artisanes de la conserverie, la jeune femme a bien du mal à concilier son combat d'ouvrière, sa volonté de mère et sa vie amoureuse.