L'éditeur syrien Farouk Mardam-Bey a consacré sa vie à faire connaître la poésie et la pensée arabes contemporaines. À travers son portrait, Hala Alabdalla traduit le combat de ceux qui tissent des ponts entre Europe et Moyen-Orient, des hommes et des femmes qui luttent avec une arme : la culture.