Pascal Leval survit grâce à la pension de son père, Georges, qui s'est éteint voilà cinq ans déjà, à l'insu de tous. Pascal entretient une illusion de présence derrière les rideaux.