Hercule Poirot remet en cause la culpabilité, un peu trop évidente, d'une jeune fille accusée d'avoir empoisonné la dame de compagnie de sa tante.