Ahmed est algérien. Veuf, il a 70 ans et vit depuis près de 30 ans en France. Ouvrier à la retraite, il occupe un petit appartement en banlieue parisienne. Il a une fille, Sohela, qu'il a quasiment élevée seul. Sohela est médecin dans un hôpital, est célibataire mais a pour fiancé Guillaume, un " Français de souche ", dont elle n'a jamais osé parler à son père. A l'occasion d'une visite chez son médecin traitant, Ahmed apprend qu'il est très malade et n'a plus que six mois à vivre. Le vieil homme décide de cacher sa maladie à sa fille, mais lui annonce néanmoins sa décision de retourner définitivement en Algérie. Sohela, qui est née française, ne comprend pas cette décision soudaine et tente de l'en dissuader, sans succès. Le jour du départ, Sohela vient chercher son père pour le conduire à la gare de Lyon où il doit prendre le train pour Marseille. Soudain, elle lui propose de l'accompagner jusqu'à Marseille en voiture, espérant secrètement profiter du trajet pour le convaincre de renoncer à ce voyage. Elle ne sait encore rien de la maladie de son père. Le trajet va s'avérer riche en souvenirs pour Ahmed. En effet, c'est un trajet qu'il a déjà fait, il y trente ans, lorsqu'il est arrivé en France. Tous ces endroits, tous ces lieux magnifiques qui lui reviennent en mémoire, il aimerait tant les faire découvrir à sa fille, qui accepte volontiers d'être son guide pour ce voyage à rebours. Un voyage dans le passé empreint d'émotion et de dignité, mais également l'occasion pour l'un et l'autre de parler, de se confier, d'apprendre à se connaître ...